Avant-propos

Ce nouveau travail de blog cherche non à répondre à un questionnement, mais à ouvrir plusieurs questions – dont celle des métamorphoses de la “culture” à l’ère numérique. Car en parallèle à ces nouveaux accès aux savoirs ouverts par les nouvelles technologies, et accompagnant ce bouleversement inédit du rapport de l’individu à la mémoire collective, il y a cet émiettement du sujet, de nouvelles captations d’attentions, de nouvelles formes d’aliénations par discontinuités attentives. Alors, disons qu’on trouvera ici, en écho à l’élaboration du livre les Voyages ordinaires, en écho à l’actualité des nouvelles écritures, au travail musical en cours, à l’actualité des projets de médiation culturelle menés, à l’actualité politique qui peut vite s’accélérer, en écho aux bouleversements technologiques et sonores de nos sociétés, une façon de reprendre pieds, par le fragment et la fragmentation poétique, dans la discontinuité non pas d’une vision, mais d’un raisonnement – comme lorsque, le soir, au moment de s’endormir, la conscience cherche à faire le point – sur ce qui a été vécu et déjà disparaît.
François LOZET