Le Discours de la servitude volontaire…

Couverture du livre-audio : statue de Scipion à Tarragone
Statue de Scipion à Tarragone

C’est un nouveau pari. Après Sénèque, Etienne de la Boétie, et son discours si contemporain sur la fascination de “servir à un seul”. Et c’est une nouvelle expérimentation de mise en scène musicale et sonore à laquelle ce nouveau livre-audio s’essaie. Il sera distribué cet hiver sur chacune des plateformes de streaming que vous connaissez – et vous en trouvez la “partition” texte ici : le Discours, en édition papier.

Pourquoi ce livre ? Parce qu’il nous parle encore, très certainement. Rédigé par Etienne de la Boétie alors qu’il n’était qu’adolescent, vers 1548-1549, le Discours de la servitude volontaire n’est pas seulement un texte de jeunesse, mais un texte éternellement jeune. Pamphlet insolent et ironique contre les systèmes de gouvernements monarchiques ou autoritaires, s’appuyant sur les exemples de l’Antiquité grecque et latine, ce texte de la Renaissance nous parle d’aujourd’hui : avec le discours du “contr’un”, de la Boétie démonte les mécanismes de soumissions, et les tentations des peuples à la servitude – par habitude culturelle, non par naturel, selon l’auteur. C’est au-delà du réquisitoire contre la bêtise, un éloge de la liberté, et de l’égalité des êtres, qu’il faut savoir entendre, siècle après siècle, et auquel ce livre-audio tente à sa façon une nouvelle fois de nous convier.